Logo

ME7 -Pour une désintoxication des professeurs

  • ME7
  • Atelier participatif
  • Par : Charles Pepinster – GBEN (Groupe Belge d’Education Nouvelle) – Fondateur d’une école fondamentale innovante – ancien inspecteur cantonal
  • Tout public
  • Mercredi 21 mars / 15h15-16h45

Le paiement des performances des élèves avec une fausse monnaie, les points, est un usage qui semble remonter aux mandarins chinois. Ces astucieux pontes avaient trouvé là un moyen d’exercer un pouvoir absolu sur leurs disciples sans se donner la peine de mettre l’intérêt et le plaisir comme moteurs de l’apprentissage. Ils avaient ainsi mis la motivation d’excitation à la place de la motivation d’incitation. Pire, ces bonzes avaient forgé l’outil souverain de l’exclusion en soumettant les jeunes à un pouvoir discrétionnaire.
Ce funeste exemple a été suivi par l’ensemble de la « planète école ». Il subsiste dans tous les esprits sans éveil de conscience. Plus le professeur est ennuyeux, inapte, autoritaire plus la note lui est indispensable, constituant un véritable dopage.

A contrario, l’enseignant passionnant, créatif, bienveillant peut se passer de ce viagra pédagogique.

L’atelier proposé s’intitule « Pour une désintoxication des professeurs », le pouvoir de démonétiser l’acte d’apprendre étant, en effet, dans les mains des enseignants.

Le maintien ou l’abandon de l’école bancaire est une question hautement politique que l’Éducation Nouvelle met au cœur des débats sur la formation citoyenne.