Logo

JE9 – Les pédagogies actives, un siècle plus tard…

Revisitons les grands pédagogues pour en extraire un dénominateur commun en vue de la formation des citoyens de demain

  • JE9
  • Atelier participatif
  • Par Françoise Guillaume – Fondation Ovide Decroly – Centre d’Etudes decrolyennes
  • Tout public
  • Jeudi 22 mars / 9h00-10h30

Aujourd’hui comme hier, l’objectif des pédagogies actives est d’éduquer des citoyen(ne)s : apprendre à partir des observations menées sur leur milieu proche et les questions qui en découlent ; et donc interroger toute réalité en établissant des correspondances avec les savoirs et compétences acquises, pour participer de manière critique et constructive au monde.

À partir des principes énoncés par les grand(e)s pédagogues du 20ème siècle, il y a de nombreux points communs à toutes les pédagogies actives, principalement dans la volonté d’ancrer les apprentissages dans le réel, le monde environnant ; mais aussi, dans la manière de considérer l’enfant comme un sujet à part entière, tout en rapportant ce principe à l’évolution du statut de l’enfant aujourd’hui.

Il y a d’autres convergences : le rythme dans la classe, la place du groupe, l’autonomie (bien comprise), l’intérêt des élèves, la volonté de toujours établir des liens, l’objectif de prendre en compte tous les aspects de l’enfant/adolescent(e) (intellectuel, physique, social, créatif,…) etc.

Ce type d’approche est encore plus nécessaire aujourd’hui pour introduire au monde numérique. Les pédagogies actives actuelles s’ancrent dans des racines établies par les fondateurs et fondatrices.